Gijon Tourisme » Culture » Treize ans de racines et de fruits

Treize ans de racines et de fruits

 

C’est avec un trèfle à quatre feuilles pour étendard que le Jardin Botanique Atlantique de Gijón a fêté ses treize ans d’existence. On a aujourd’hui l’impression que ce Jardin existe depuis toujours, mais il est intéressant de rappeler que le projet initial avait été reçu avec scepticisme par certains secteurs, qui considéraient que la concrétisation de cette idée était impossible. Cependant, il semblait évident que, tôt ou tard, viendrait le moment de protéger et d’exploiter publiquement les deux monuments naturels que compte Gijón.DSCN1182 300x225 Treize ans de racines et de fruits

D’une part, il y a le Jardin de l’Île, créé à partir de 1870 par l’industriel et habitant de Gijón Florencio Valdés et qui fait partie d’une propriété privée située dans l’enceinte du Jardin Botanique, bien que ses activités soient indépendantes de celles du Jardin. Le Jardín de la Islaest un joyau permettant d’apprécier les principaux éléments du jardinage des 200 dernières années et, lors de sa restauration, il a été enrichi de quelques collections appartenant aux groupes de plantes ornementales les plus représentatifs.

DSCN1066 300x225 Treize ans de racines et de fruits

Jardin de l'Île

Le deuxième chef-d’œuvre de la nature qui justifie en soi la création du Jardin Botanique est la Carbayeda del Tragamón, une chênaie plantée d’arbres âgés de plus de 400 ans qui a été englobée au sein de l’Itinéraire Atlantique, l’un des quatre espaces, ou collections végétales, qui divisent le Jardin Botanique. L’Itinerario Atlántico propose un parcours à travers les principaux paysages naturels de la zone Atlantique Nord, une recréation de la végétation typique des différents biomes de la zone européenne, et plus précisément des biomes boréal et tempéré.

La variété, la densité et la qualité des éléments exposés au Jardin Botanique sont complétées par deux autres collections qui permettent aux visiteurs d’être en contact avec d’autres espèces végétales. La première est celle de l’Environnement Cantabrique (Entorno Cantábrico), un circuit botanique et paysager à travers les espèces propres à cette zone géographique. Les relations ancestrales entre les communautés humaines et leur environnement végétal sont également exposées dans cet espace, au sein de la dénommée Quintana de Rionda, la reconstitution d’une maison rurale asturienne traditionnelle. Celle-ci est composée de cinq éléments architecturaux : la maison, où habitait la famille ; l’étable, pour les animaux ; le llagar, le pressoir où était fabriqué le cidre ; le moulin, pour moudre le grain ; et la panera, un grenier sur pilotis servant à stocker et à faire sécher les aliments.DSCN1069 300x225 Treize ans de racines et de fruits

Les différents bâtiments de la Quintana de Rionda abritent des expositions permanentes qui expliquent, avant de commencer la visite, les contenus des collections du Jardin Botanique et qui permettent également de présenter aux visiteurs le quatrième espace thématique de celui-ci : l’Usine Végétale (Factoría Vegetal), un nom qui résume très bien l’objectif de cet espace, qui est d’expliquer la valeur de la production des plantes dans de nombreux domaines. On y découvrira des fruits, des légumes, des plantes servant à faire des infusions, des herbes aromatiques et médicinales, des arbres fruitiers, des céréales et des tubercules qui ont changé la vie des êtres humains.

Le Jardin Botanique a pris racine tout au long de ses treize années d’existence et ces racines se sont peu à peu étendues vers de nombreux secteurs de la société, du simple curieux jusqu’au chercheur, en passant par les milliers d’élèves qui, tous les ans, parcourent le Jardin Botanique et profitent de son vaste programme éducatif. La « Forêt des Enfants », les ateliers « Passeport pour la Nature » et les diverses ressources didactiques et expositionsproposées ont ainsi ouvert aux plus jeunes les portes d’un monde passionnant qui se trouve juste là, sous leurs pieds.

DSCN1134 300x225 Treize ans de racines et de fruits

Le fôret des enfants

De plus, le Jardin Botanique Atlantique possède un profil scientifique de haut niveau qui lui permet d’être en relation avec les meilleurs jardins botaniques du monde grâce aux échanges de connaissances. La banque de plasma germinatif, l’herbier donné par le père Laínz et les soins portés aux collections botaniques, vivantes ou mortes, sont quelques-uns des engagements pris par l’équipe scientifique qui supervise la vie quotidienne de cet immense organisme vivant.

Néanmoins, le Jardin Botanique de Gijón, c’est bien plus que cela, il est intarissable. Il accueille des concerts et des événements publics ou privés ; il organise des stages, des ateliers, des circuits et des visites guidées ; et, de plus, il possède sa propre boutique de plantes et une librairie. L’Association des Amis du Jardin Botanique, créée presque en même temps que le Jardin lui-même, est un soutien important qui collabore grâce à ses apports et qui divulgue les activités du Jardin.

Treize ans de racines et de fruits abondants. Pourvu que cela dure !

 

Publier un commentaire


Si vous êtes intéressé par nos publications, vous pouvez vous abonner à notre feed RSS