Gijon Tourisme » Culture » Apprendre tout en flânant

Apprendre tout en flânant

Certaines pierres de Gijón sont dotées de parole. Il suffit juste de les écouter et de se laisser emporter par leur charme, car Gijón est, malgré de nombreuses spoliations et quelques décisions urbanistiques irresponsables remontant au siècle passé, l’une des villes où sont encore conservés des édifices très importants correspondant à l’architecture de la période moderne. Les constructions de la ville appartenant à ce style, regroupées sous la dénomination de « Gijón moderniste« , se SMT 3329 1 238x300 Apprendre tout en flânantconcentrent principalement dans les alentours des rues Corrida, Jovellanos, Munuza, Cabrales, Instituto, Moros, Trinidad et San Bernardo, ce qui nous permet de suivre un agréable et très intéressant itinéraire à travers le modernisme de Gijón, dont l’un des principaux aspects est le caractère féminin de l’ornementation.

SMT 2218 1 300x221 Apprendre tout en flânant

En effet, les têtes de femmes aux cheveux longs et sophistiqués, les lignes sinueuses, les tracés ondulants, les motifs floraux, les tiges végétales et les dessins de caprices prolifèrent parmi les détails décoratifs et il se dégage une tendance à la légèreté, à la grâce et au raffinement. Nous pouvons apprécier un répertoire de motifs en relation avec le naturalisme et un goût pour les courbes ondoyantes propres à l’art moderne. Des formes que nous voyons se déployer tout au long des corniches, des balustrades, des arcs, des grilles, des portes et des fenêtres.

SMT 2222 1 218x300 Apprendre tout en flânant

C’est ainsi que se définit cet art qui inonde encore aujourd’hui les rues de Gijón et qui a été conçu par des professionnels tels que Mariano Marín Magallón, Carlos Bertrand, Joan Rubio Bellver, Avelino Díaz-Omaña, Miguel García de la Cruz, Manuel del Busto et son fils Juan Manuel.

Parcourir patiemment le centre-ville de Gijón, l’appareil photo en main et la curiosité en alerte, constitue sans aucun doute une agréable surprise, non seulement pour les visiteurs, mais également pour les habitants de Gijón, probablement trop habitués à se promener au milieu d’illustres pierres auxquelles ils ne prêtent que peu d’attention.

Alors, la prochaine fois, tendez l’oreille et écoutez ces maisons qui parlent et qui racontent de belles histoires.

 

Publier un commentaire


Si vous êtes intéressé par nos publications, vous pouvez vous abonner à notre feed RSS